Gestion centralisée, secondaire et tertiaire

 

    La gestion centralisée en milieu secondaire et tertiaire permet de piloter efficacement des installations d'éclairage, tout en réalisant des économies sur les charges d'exploitation d'un bâtiment. En effet, les propriétaires bénéficient d'un bâtiment plus durable, flexible dans le temps et évolutif sans travaux. Tandis que les exploitants profitent d'économies d'électricité de l'ordre de 50%, grâce à l'asservissement en fonction des apports lumineux naturels, de gestion horaire et de détection de présence. De plus, une gestion centralisée permet aussi un meilleur ciblage des opérations de maintenance préventives et curatives (diagnostic de pannes, relamping, etc.). Enfin, l'exploitation de la lumière naturelle et la personnalisation de la manière de commander l'installation d'éclairage, améliorent le confort de ses utilisateurs finaux que ce soit au niveau de leur bien-être mais aussi de leur performance globale de production.

                               

Exemples d'applications de gestion centralisée :

  • Milieu tertiaire : salles de réunion / salles de spectacle / plateaux de bureaux / amphithéâtres / concessions automobile
  • Milieu secondaire : ateliers / usines / entrepôts / surfaces de vente / parkings
  • Milieu sportif : salles omnisports / gymnases / stades de football / boulodromes / pistes de ski

 

Liste non exhaustive de fonctionnalités de gestion centralisée :

  • Régulation lumineuse en fonction des apports lumineux naturels
  • Découpage en différentes zones dans un même bâtiment
  • Déclenchement horaire par zone ou par détection de présence
  • Asservissement à une GTC existante (passerelles KNX/LON/BACNET)
  • Asservissement à une alarme ou à un système tiers
  • Pilotage du système suivant différents niveaux (onglet : "interfaces utilisateurs")

 

Exemple d'architecture et de fonctionnement de gestion centralisée pour une usine :


     Chaque luminaire DALI du bâtiment est affecté sur une ligne DALI. Les groupes de luminaires sont donc créés en fonction des lignes tirées, ce qui évite un réadressage de ballasts en cas de remplacement de luminaires. Chacune des lignes DALI peut être pilotée indépendamment ou en groupes, ce qui autorise la création de différentes zones gradables à volonté.

    Ces lignes DALI seront gérées via deux contrôleurs comportant douzes sorties DALI Broadcast. Un panneau de commande à huit touches permet de forcer des niveaux ou des "Presets" de régulation. Six cellules de captation de lumière réparties deux par deux dans chacune des trois parties du bâtiment autorisent une régulation lumineuse en fonction de l'apport de lumière naturelle.

    Tous les éléments du système sont raccordés entre eux par un bus type Dynet RS485 en câble 4p catégorie 6E FTP. Le système accepte tout type de programmation et d’intégration suivant les GTC et est totalement évolutif et reprogrammable, rien n’est figé en termes d’application générale ou particulière.